ALBUM

HISTOIRE

A PROPOS

SCENE

PHRASE

VOTE

© Rosinski - Van Hamme / Le Lombard 1999

Le mal bleu
25ème album

Première parution : novembre 1999


Jolan n'est pas un enfant ordinaire, et l'histoire qu'il nous raconte ne l'est pas non plus...

Il nous parle de son père, un homme fort et courageux nommé Thorgal... de sa mère une princesse viking, Aaricia... de sa sœur, Louve, une petite fille qui parle aux animaux...

Et il nous dit qu'il va bientôt mourir.

Voilà probablement l'un des albums les plus décevants de la série, pour ses défauts mais aussi parce qu'il était, au départ, bourré de bonnes idées.

Une bonne idée d'abord, la présence d'un narrateur. C'est presque une première dans un "Thorgal" ! Car dans cette série, contrairement à beaucoup d'autres, vous ne trouverez pas de "peu après", ou de "deux mois plus tard". Les plans s'enchaînent comme dans un film.
Dans "Le Mal bleu", la première moitié de l'histoire nous est racontée a posteriori par Jolan, jusqu'à la page 24. Nous ne rattrapons le présent des héros qu'à la page 25, quand Thorgal quitte sa famille pour tenter de la sauver. La démarche est originale ! "Aaricia" et "L'Enfant des Étoiles" sont les seuls autres albums (14ème et 7ème) de la série où l'on trouve un narrateur, mais ce sont deux albums très... spéciaux.

Autre bonne idée, cette maladie étrange qui donne son nom à l'album. Les épidémies faisaient des ravages pendant l'Antiquité et le Moyen-Age. L'exemple le plus classique est la grande peste du XIVème siècle qui tua un tiers de la population de l'Europe, soit 20 à 30 millions de personnes à l'époque.

De bonnes idées donc... mais la gestion de l'histoire est désastreuse ! Passons sur la dénonciation un peu facile de l'exclusion dont sont victimes les Myrms. Passons aussi sur le coup classique du frère jumeau du roi. Mais les invraisemblances se multiplient dans cette histoire ! Entre autres... Pourquoi le prince Zarkaj attend-il d'être potentiellement malade pour s'interroger sur l'existence du mage Armenos ? Comment Thorgal et Zajkar parviennent-ils à manœuvrer les planeurs d'Armenos ? Mais la palme du ridicule est pour ce roi cruel et égoïste qui devient un bon bougre en une page, partageant son royaume et invitant les Myrms à une méga fiesta dans son palais.
Tout est bien qui finit bien, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants...

De l'humour dans "Thorgal", mais si !

« Moi, je m'appelle Jolan. J'ai douze ans et je vais mourir. »
Jolan


L'avis des visiteurs

Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function mysql_connect() in /homepages/42/d203640608/htdocs/thorgal_cycles_votes.php:7 Stack trace: #0 /homepages/42/d203640608/htdocs/thorgal_cycles_25.php(70): include() #1 {main} thrown in /homepages/42/d203640608/htdocs/thorgal_cycles_votes.php on line 7