L'album
Le bateau-sabre
Le bateau-sabre
 
© Rosinski - Sente / Le Lombard 2011
Le bateau-sabre
Le bateau-sabre

33ème album

Novembre 2011

Engag bord d'un bateau en partance pour le Moyen-Orient, Thorgal se lance dans une nouvelle odysse, qui commence par la remonte tumultueuse d'un fleuve pris par les glaces.

Bousculs par les vagues d'Aegir, souffls par le vent glacial qui les portait sans heurt peu auparavant, ils luttent.

Ils sont dix. Dix hommes de fer, dix hommes du froid, bord d'un petit drakkar qui, au coeur de cette tempte, n'est dsormais gure plus qu'un radeau en perdition. La mer de glace s'apprte les broyer dans ses mchoires geles.

Mais ils ont une mission, la mission de leur vie, et rien ni personne ne pourra les en dtourner.

Suite de "La bataille d'Asgard".


Yves Sente, quatrime

"Le bateau-sabre" est dj le quatrime album scnaris par Yves Sente, qui a repris la srie en 2007 lorsque Jean Van Hamme a souhait se tourner vers d'autres projets.
Aprs trois albums o les aventures asgardiennes de Jolan, devenu hros part entire, ont ctoy celles de Thorgal et Aaricia, le scnariste belge a souhait cette fois redonner Thorgal le premier rle de la srie.
Un souhait partag, il faut bien le dire, par de nombreux lecteurs de la srie, mme si le voyage de Jolan a su trouver son public.

Avant de redonner la main son illustre pre, Jolan apparat tout de mme dans 5 pages, au dbut de l'album, histoire de ne pas drouter compltement les lecteurs qui attendaient la suite de son priple. Accompagn par ses quatre lieutenants, Jolan semble parti pour des aventures piques et dangereuses, avec un retour sur Midgard annonc.
Faisant encore une fois preuve de la dsinhibition qui le caractrise depuis qu'il a quitt ses parents, Jolan rclame un destin hors du commun et souhaite manifestement marquer le monde de son empreinte. Ambitieux et destin devenir un meneur d'hommes, c'est se demander s'il ne tient pas plus de ses grands-pres, Varth et Gandalf, que de son pre.

Le contraste entre les aventures du pre et du fils est aussi marqu visuellement, avec des pages sombres et colores qui s'opposent la froide lumire du voyage de Thorgal. Les personnages et situations teints de magie, l'intrigue portant sur des vnements l'chelle d'un continent, sur des bouleversements pouvant menacer l'existence mme du panthon nordique... Non, dcidemment, Jolan et Thorgal ne naviguent plus dans les mmes eaux.
La nouvelle ralisation magico-technique de Manthor est une tonnante tlvision en 3D, joliment mise en scne, avec une image constitue de filaments lumineux trs esthtiques. Jolan montre encore une fois qu'il est un hros moderne !

Jean Van Hamme s'est presque toujours gard de toute vocation historique explicite, en dehors peut-tre d'une incursion au coeur de l'empire romain d'Orient dans l'album "Le barbare". Yves Sente semble vouloir explorer l'Histoire, en la rinventant peut-tre.
Difficile d'imaginer pour l'instant ce que feront Jolan et ses compagnons, mais une srie ddie au sein des Mondes de Thorgal parat assez probable. Cette nouvelle collection ouverte diffrents hros de la saga pourrait permettre Jolan de cultiver sa diffrence et s'panouir, sans dlaisser les aventures de son pre.


Mon pre, ce hros

Bien loin de toutes ces intrigues magico-divines, Thorgal poursuit son voyage. Mme s'il a affaire des magiciens, c'est bien une affaire d'homme qu'il a rgler. Il veut retrouver son fils et comprendre pourquoi on a nouveau bris sa famille.

Sans qu'on sache pourquoi, les ravisseurs d'Aniel ont travers la moiti d'un continent pour voir s'accomplir la prophtie de leur matre dfunt, le mage rouge Kahaniel de Valnor. Une tche qu'ils accomplissent en hte, en abandonnant toute prudence et toute discrtion, ce qui a permis Thorgal de suivre leurs traces dans l'album prcdent. Le voil maintenant engag comme mercenaire bord d'un bateau marchand, charg de la dfense du navire, des passagers et de la prcieuse cargaison. Une nouveaut pour Thorgal qui n'avait jamais eu monnayer ses talents jusqu'ici.

Des talents qui sont rapidement mis contribution, lors d'une attaque de bateau haletante, trs cinmatographique, qui lance parfaitement l'album et nous rconcilie avec notre hros viking, enfin courageux, fort, adroit. Comme on l'aime !

Analysant les situations avec une froide lucidit, ragissant avec bravoure et efficacit, Thorgal va ainsi dmontrer tout au long de l'album qu'il est de retour et que le (presque) retrait a encore de la valeur.
De la valeur, et des valeurs : Thorgal ne se prive pas de nous rappeler trs rgulirement (trop ?) qu'il ne se bat que pour la justice et pour ceux qu'il aime. Dans cet album, il trouve pour cel une oreille attentive, bienveillante et pourtant curieuse de leur diffrence, celle de Petrov.


Des personnages pas si secondaires

On retrouve avec plaisir un personnage quitt il y a bien longtemps, dans le 24me album, "Arachna" (1999). Les circonstances de ces retrouvailles sont plutt dramatiques, mais elles motivent toute la seconde moiti de l'album et donnent Thorgal l'excuse dont il avait besoin pour quitter le bateau en qute d'aventure. On ne sait pas encore ce qui s'est pass dans l'le d'Arachna mais on peut imaginer que les brumes, qui l'isolaient, la protgeaient galement du monde extrieur, et que leur disparition a peut-tre remplac une maldiction par une autre.

Mais le personnage secondaire qui crve l'cran dans "Le bateau-sabre" est bien sr Petrov. Un gaillard, au physique sans pareil : barbe fournie, moustaches collectors, coupe au bol et pommettes saillantes. Un homme d'action aux mthodes directes, respect au point de prendre le contrle du navire quand le danger s'invite bord.

 

Petrov dgage une srnit mentale et physique que peu de personnages de la srie ont eue jusque-l, en dehors de Thorgal. Il semble sans faille. Paradoxalement, on ne le voit pas vraiment se battre dans cet album, car il est bien trop occup tudier le drle de cas que la vie vient de mettre sur sa route : Thorgal !
Thorgal l'intrigue mais lui plat. Il ne le quitte gure des yeux et n'hsite pas lui confier diverses tches compliques et dangereuses. Tout en le recadrant quand le viking risque de dpasser les bornes ! Petrov devient ainsi dans cet album la fois le matre et l'lve. Il explique et montre le mtier et son environnement, il teste son apprenti-mercenaire, tout en observant ses ractions et s'tonnant des valeurs prones par son nouvel ami. A la fin, quand le bateau risque de repartir sans Thorgal, on sent Petrov prt prendre des risques pour rcuprer Thorgal...

Comme dans les albums prcdents, Sente utilise donc ses personnages secondaires au profit de sa narration. Le scnariste aime raconter et expliquer et ce n'est certainement pas Thorgal-le-discret qui pourrait l'y aider. Mme s'il reste souvent en retrait de son compagnon viking, Petrov est ainsi bien plus qu'un faire-valoir. C'est un personnage, un vrai, dont on sait peu mais qui a dj fait son trou dans la srie.

D'autres personnages sortent du lot. Le marchand d'esclaves, joyeux commerant sans tat d'me en costume bigarr de Pre Nol moyengeux. Le chef du groupe de vikings, Lars, anim par une loyaut et une cruaut sans limites. La belle orientale et les mystres que cachent ses yeux. Les criminels kakhazes horriblement marqus au fer rouge, qui pourraient bien jouer un rle dans le prochain album. Et bien sr les animaux.
Si les tigres, trs beaux, ne servent que de priptie exotique et anecdotique, les chiens de traneau offrent Thorgal une balade indite, et les orques animent avec une sauvagerie animale la fin de l'album. De quoi rappeler que la nature a finalement toujours le dernier mot.


Rosinski, dans le blanc

Avec un hros scandinave, Rosinski a bien sr eu de multiples occasions de travailler avec la neige, avec les grandes tendues blanches. Parmi les albums "blancs", on pense "L'le des mers geles", "Le matre des montagnes", "La marque des bannis"...

Mais faire du blanc n'est pas si simple, mme en s'appuyant sur la couleur d'origine de la feuille. Contrairement aux albums cits, le dessinateur ne peut pas modeler sa neige comme il le faisait (fort bien) quand il travaillait la plume et l'encre.
Le blanc de Rosinski est travaill, teint d'ombre et de lumire. Il y a de la profondeur, de l'paisseur dans son dessin. Pour marquer sa diffrence avec son environnement, le flocon n'est souvent pas blanc, mais bleu. Voici deux planches extraites d'un album ralis au trait, et de ce nouvel album, ralis en couleurs directes.
(cliquez pour agrandir)

Le matre des montagnes
Planche 1 - 1989
Le bateau-sabre
Planche 25 - 2011

Restant sur la ligne de l'album prcdent, "Le bateau-sabre" est un bel album en couleurs directes. Aprs avoir esquiss le dessin au pinceau sur la planche, le dessinateur travaille directement en couleurs, couche aprs couche, ajoutant des dtails chaque passage. Les dessins termins sont rehausss par des lignes noires ou blanches, selon la lumire et le contraste attendus. Les arrires-plans, souvent trs dtaills, sont parfois simplement esquisss, quelques lignes lgres suffisant crer une ambiance, situer une action, sans charger la case, sans diluer l'essentiel.

Voici trois cases de l'album, de l'esquisse originelle au travail fini.




Histoire de couverture

Raliser la couverture d'un album n'est pas l'tape la plus simple. L'impact sur le lecteur, sur son envie d'ouvrir le livre et de dcouvrir l'histoire, est important. Gregorz Rosinski ralise toutes les couvertures des albums des Mondes de Thorgal, et bien sr celles de la srie-mre.

Voici quelques images de la ralisation de la couverture de cet album. Avec tout d'abord un projet de couverture, cart au profit de la course en traneau. On y voit Thorgal en gros plan, bonnet sur la tte et regard direct, avec en arrire-plan le bateau-sabre fendant la glace et les tigres blancs.
(cliquez pour agrandir)

Voici maintenant diffrentes tapes de la cration de la couverture dfinitive. Premire image, une esquisse assez aboutie. Les lments sont en place. Ensuite, une couverture dj trs labore, la premire avoir t vue sur Internet. Le bateau est fondu dans le bleu et les chiens n'ont pas leur aspect dfinitif.

La dernire image est la toile termine. Le bateau a retrouv des couleurs. La toile a t recadre pour la couverture de l'album.


Marchands de l'extrme

Mme s'ils ont assez mauvaise rputation, notamment cause des nombreux raids qu'ils menrent un peu partout en Europe il y a 1000 ans, les Vikings n'taient pas tous des guerriers la recherche d'or et de gloire. De nombreux peuples scandinaves prfraient le commerce au pillage.

Les Vikings taient notamment bien implants tout au long des fleuves permettant de joindre la Mer Baltique la mer Caspienne, la Mer Noire et au-del. Certainement en majorit d'origine sudoise, ils ont laiss des traces de leur passage dans une bonne partie de l'actuelle Russie, et au Moyen-Orient. Certains ont mme fond ou dvelopp des villes tout au long des lignes marchandes, s'y installant parfois dfinitivement. Remontant les fleuves d'Europe de l'est, comme la Vistule, le Dniepr ou la Volga, ils atteignaient Bagdad, capitale du califat abasside (aujourd'hui en Irak), ou Constantinople, capitale de l'empire byzantin (Istanbul en Turquie de nos jours). Dans ces grandes cits mdivales, ils pouvaient se procurer des produits d'origines trs lointaines comme de la soie chinoise ou des pices venues d'Inde.

Equips de bateaux lgers, ils tiraient (ou portaient !) parfois leurs navires pour franchir les passages les plus difficiles. Ils avaient aussi des navires de charge, trs larges, capables de transporter de grandes quantits de marchandises. Certains louaient aussi leurs services comme mercenaires. Les marchands vikings changeaient des fourrures, des objets manufacturs, de l'ambre, des mtaux... contre des pices, des toffes, des objets en verre, des matires prcieuses. Un commerce dangereux mais payant, mme s'il les obligeait parcourir de grandes distances.

Moins glorieux de nos jours mais monnaie courante l'poque, le commerce des esclaves fit aussi la fortune de nombreux aventuriers du nord. Le sujet a t rarement abord dans la srie, mais on se souvient du marchand d'esclaves byzantin de "La marque des bannis" qui chercha s'emparer d'Aaricia et des enfants, aprs leur bannissement. Il y eut aussi les esclaves d'Orgoff dans "L'pe-soleil", ceux de Shagan, ou bien sr les albums "Le barbare" et "Kriss de Valnor". L'esclavage tait naturel pour les Vikings, on confiait les travaux les plus difficiles aux hommes et femmes enlevs pendant les raids, achets sur les marchs du Moyen-Orient ou dchus de leurs droits.

Plus habitu aux guerriers du nord qu'au marchands du sud, Thorgal dcouvre dans cet album une facette nouvelle du peuple qui l'a accueilli. Il suit ainsi une route ouverte par les Vikings vers des peuples et des rgions surprenants et lointains, vers des civilisations florissantes et modernes.


Une suite suivre

Voil un album anim, un voyage, un concentr d'aventure. On pourra par contre lui reprocher de ne pas faire avancer l'histoire d'Aniel et des Mages rouges. Il s'agit donc ici d'un album part, avec une histoire qui se suffit elle-mme et se dtache du cycle en cours.

Il s'agissait de remettre Thorgal en scne, sans l'approcher trop d'un final qui semble dj programm par le scnariste et l'diteur. Les prochains albums devraient paratre tous les deux ans (34me album en 2013), jusqu' un 36me album annonc comme l'aboutissement de qutes entames dans les diverses sries des Mondes de Thorgal. C'est loin, nous verrons ! A l'vidence, il devient urgent que les diffrents hros de ces sries ne s'attendent pas trop les uns les autres.

La tche des diffrents auteurs est forcment complique car il s'agit de faire vivre diffrents personnages des aventures indpendantes de celles des autres, sans les dtacher compltement. Tout en tenant compte du fait que certains lecteurs n'auront pas lu tous les albums de toutes les sries parallles. Un lecteur exclusif de la srie-mre devra pouvoir suivre les aventures de Thorgal mme s'il ne sait rien des Mondes de Thorgal !

Paru conjointement avec "Rassa", premier album des Mondes de Thorgal consacr Louve, "Le bateau-sabre" est surtout un album qui affirme haut et fort le retour de Thorgal en hros de sa propre srie et donne au viking, esprons-le, un lan nouveau pour les annes venir.

A suivre dans "Kah-Aniel".

Voici les cinq premires planches de l'album "Le bateau-sabre".

Sur les trois premires, un navire en perdition tente d'chapper aux eaux geles du nord. Des eaux qui cachent un terrible prdateur.

Les deux suivantes nous ramnent chez Manthor, au coeur de l'Entremonde. De retour d'Asgard, Jolan rejoint ses compagnons et exige son d : le destin exceptionnel promis par le mage rouge...

En exclusivit pour le site Thorgal-BD, voici plusieurs extraits du scnario original rdig par Yves Sente. Placs en vis--vis des cases de l'album, ces extraits permettent de voir comment le dessinateur dcrypte la vision du scnariste et se l'approprie, parfois trs fidlement, parfois plus librement.

lan large sur un drakkar en pleine tempte, en fin daprs-midi (lumire adquate) dans une rgion du Nord. Sans prciser le lieu, nous pouvons imaginer que nous sommes dans lactuel Golfe de Finlande ou aux abords de la Mer Blanche. Une chose est certaine, les ctes sont trs difficiles daccs : sol gel et enneig ; icebergs flottants ; tempte de vent et de neige fondante. Il va faire froid pendant tout cet album et la premire case donne le ton. Le drakkar approche dune cte aux falaises de glace et de roches inaccessibles.

e drakkar est de taille moyenne. Il y a 10 vikings solidement arms bord (le chef, Lars, son second, Vttern, et 8 marins-guerriers) qui se battent contre les lments dchans. Dtail trs important (mme si ce nest pas trs visible sur cette case), le chef serre contre son torse un coffre de bois (environ 50 cm de long sur 20 de haut et 20 de large) solidement protg par des coins de mtal. Son second, Vttern, apporte des cordes. Les deux hommes se tiennent prs du mt.


ue semi- arienne sur la cour du chteau. Le toboggan est toujours l mais il ny a plus une seule poupe puisquelles sont restes Asgard selon la volont dOdin (cf tome 32). Au centre de la cour, Manthor tient les mains de sa mre Vylnia dans les siennes. Ils se regardent pour la dernire fois.

n retrait, nous voyons dune part Jolan qui observe la scne et, juste derrire lui (ils ont prt serment dallgeance, souvenons-nous), Arlac, Draye, Xia et Ingvild.

autre part, le jeune dieu Vigrid (sous forme humaine) attend la fin des adieux pour se transformer en cheval ail et jouer son rle de taxi vers Asgard.


rande et large case du bateau-sabre qui avance lentement (rames + voile peu gonfle) sur un fleuve gris. Leau nest pas encore gele mais les berges sont blanches de neige et dsertiques. A larrire plan ( environ 150 mtres en aval), nous distinguons une fort que le fleuve va traverser. On voit aussi que les arbres qui bordaient le fleuve ont t coups sur une distance denviron 20 mtres de chaque ct du fleuve.

eaucoup de blanc dans cette case qui doit donner le ton glacial du rcit qui va suivre.


ontrechamp depuis les lignes des naufrageurs. Ceux-ci se sont mis tirer sur deux grandes cordes (invisibles jusque-l puisque dissimules sous leau et sous la neige des berges !) qui se soulvent entre les troncs de deux grands sapins (les plus proches de part et dautre du fleuve, bien sr).

es deux cordes vont bientt former un pont de singe qui va surplomber le fleuve une hauteur de 6 ou 7 mtres, soit assez pour surplomber la proue et le pont du bateau-sabre et permettre aux naufrageurs de sauter sur le pont avant que le mt central vienne frapper les deux cordes !


ue depuis le dos des deux fauves qui courent dans la neige la poursuite du traneau (qui a une bonne cinquantaine de mtres davance). Celui-ci sort du dfil bois. Sur le ct gauche de la route , on voit que le bois a fait place une falaise pic qui se termine (25 mtre plus bas) par une forte pente de neige qui descend encore 50 mtres jusqu une plaine de glace.


utre grande case verticale (les cases 1 et 2 couvrent les deux premiers tiers de la planche). Spectacle !

orque retombe dans leau ( on voit encore un membre ou lautre du villageois dpasser de sa gueule referme) dans un norme Splash qui va presque clabousser les humains aligns au bord de la falaise (et qui ont un petit mouvement de recul).

Une dition spciale de l'album a paru en janvier 2012, dans un format indit pour la srie, le format "100%".

La couverture toile, bleue, reprend une case de la premire planche, avec le bateau viking pris dans les glaces. Le mt du bateau a t prolong par l'auteur pour l'occasion, faisant de lui un dessin semi-indit. Le pelliculage est mat, le dessin du bateau brillant, le titre et le logo "100%" dors et brillants galement. Le tout est encadr de lignes pointilles voquant le dcoupage.

Cet album de 248 pages propose sur un beau papier les cases du dernier Thorgal, reproduites en taille relle, sans bulles ni textes. Prs de deux fois plus grand que dans l'dition normale, chaque dessin de Rosinski est accompagn de l'extrait de scnario lui correspondant.

Chaque double-page de l'album ne propose que deux ou trois cases, parfois une seule pour les plus grandes.

Le sens de lecture est double : on lit le scnario original d'Yves Sente (contenant de nombreuse annotations personnelles) en tenant le livre "normalement".
Par contre, il faut le tourner " l'italienne" pour les images. Scnario et illustrations sont ainsi la fois associs et dissocis, la fois lus ensemble et sparment.

Vendu 99 euros, cet album a t dit en 300 exemplaires et 50 hors commerce rservs aux auteurs et aux proches. La maquette a t ralise par Piotr Rosinski, le fils de Grzegorz.

Il existe galement une version luxe pour le march nerlandophone ("De zwaardboot"), avec une maquette trs diffrente et un format plus classique.

Les deux albums sont accompagns de quelques pages de croquis, des recherches de personnages, des cases en cours d'laboration, des recherches de couverture. Il y a galement un bel ex libris reprsentant Louve, s'entranant au tir l'arc sous l'oeil attendri et expert de son pre. L'ex libris est sign par les deux auteurs.