ALBUM

HISTOIRE

A PROPOS

SCENE

PHRASE

VOTE

© Rosinski - Van Hamme / Le Lombard 1999

Arachnéa
24ème album

Première parution : avril 1999


Dans une campagne paradisiaque... Les oliviers, écrasés de soleil, préparent lentement leurs fruits... Mais ce n'est pas aux oliviers que pense Kaléos, le jeune homme qui court à toutes jambes... Il fuit, la peur au ventre, les hommes qui le poursuivent.

Car il est l'élu.

Thorgal repart, avec sa famille cette fois. Enfin, juste le temps qu'une petite tempête l'éloigne des siens.
Le personnage de Louve est mis en avant dans cet album, et, à travers elle, l'innocence de l'enfance. Autre thème, moteur de l'histoire, l'amour à travers le temps. C'était déjà, en 1989, un élément fort et tragique du "Maître des Montagnes" (15ème album). Ici, cet amour tue et maudit un peuple tout entier. Et l'éternité accordée par les dieux à Dracon et Arachnéa est elle aussi une malédiction. Une malédiction millénaire... Ainsi, en apaisant Arachnéa, Louve et Thorgal libèrent aussi un peuple et son roi (pour qui la mort est une délivrance, on s'en doute !).

Parlons des dieux justement. Si on voulait replacer l'histoire de Thorgal dans notre Histoire, elle prendrait certainement place entre l'Antiquité et le Moyen-Age de l'Europe, entre 500 et 1000 après J-C (l'Empire Romain présenté dans "Le Barbare" est vraisemblablement celui d'Orient). Une période donc où le monothéisme s'impose un peu partout. Le voyage de Thorgal le mène jusqu'à la Méditerranée, dans une île qui a conservé ses croyances antiques (dieux grecs) grâce à un long isolement. Les croyances scandinaves, grecques et romaines de l'Antiquité ont beaucoup de points communs : les dieux sont nombreux, peu intéressés par les affaires humaines et... susceptibles. Alors les entités qui ont punis Dracon sont-elles celles qui poursuivent le pauvre Thorgal ?
La Norvège se convertira au christianisme aux alentours de l'an 1000.

A noter qu'une autre série développe de façon magistrale le thème du "monde perdu". Je ne parle pas de dinosaures, mais du microcosme médiéval superbement mis en scène par Makyo et Vicomte dans leur "Balade au bout du monde" (chez Glénat).

Toujours galant, Thorgal laisse passer Maïka en premier... et en profite pour lui mater les fesses.

« Pourquoi me voulez-vous du mal ?
J'aime tous les animaux, moi. Je leur parle et ils me répondent.
Pourquoi vous ne me répondez pas ? »

Louve


L'avis des visiteurs

Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function mysql_connect() in /homepages/42/d203640608/htdocs/thorgal_cycles_votes.php:7 Stack trace: #0 /homepages/42/d203640608/htdocs/thorgal_cycles_24.php(68): include() #1 {main} thrown in /homepages/42/d203640608/htdocs/thorgal_cycles_votes.php on line 7