ALBUM

HISTOIRE

A PROPOS

SCENE

PHRASE

VOTE

© Rosinski - Van Hamme / Le Lombard 1985

Alinoë
8ème album

Première parution : février 1985


Sur la plage de son île isolée, le petit Jolan trace d'étranges symboles sur le sable. Il ne sait d'où ils viennent et ce qu'ils signifient, mais ces symboles tournent constamment dans sa tête. Derrière lui, son chien Muff effraie joyeusement les mouettes.

L'ombre de son père sort Jolan de ses pensées. Il est venu le chercher car il doit partir plusieurs jours, chercher des provisions sur le continent.

Plusieurs jours sans Thorgal ! Pourvu que tout se passe bien...

Formidable album !

L'un des plus originaux et plus forts de la série "Thorgal", à coup sûr. Et pourtant... le héros éponyme est absent !

Une histoire sans le héros de l'histoire, l'idée sort déjà du commun. Elle permet d'assister à quelques scènes très fortes entre la mère et l'enfant, et de développer cette profondeur des personnages qui fait, en partie, le succès de cette série. Aaricia et Jolan existent malgré Thorgal, et ils ont des doutes, des forces, des faiblesses.
Des seconds rôles qui se permettent d'éclipser le héros, c'est fort !

Autre bonne trouvaille : le huis-clos. Employée souvent au théâtre ou au cinéma (Van Hamme s'y est essayé), cette idée d'isoler les personnages permet de dramatiser leur situation. Le petit Alinoë, pâle, maigre, silencieux... Ses grands yeux fixes, qui ne cillent jamais... Ses apparitions, aussi troublantes que ses disparitions...
L'île protectrice à l'isolement rassurant devient un piège, une prison sans issue. Il est très rare de trouver un huis-clos en BD, et c'est cela qui rend la confrontation étouffante, terrifiante !

Un personnage plus qu'important fait ici son apparition : Muff, le chien de Jolan. Il accompagnera le fils de Thorgal jusqu'à l'île d'Arachnéa (24ème album), toujours fidèle, survivant à tout comme le font tous les chiens des films américains. Rosinski l'aurait paraît-il dessiné comme son propre chien, et aurait demandé à Van Hamme de le faire disparaître après le décès du modèle.

Comme pour la plupart des albums de Thorgal, Rosinski a réalisé plusieurs esquisses de couvertures avant le choix définitif. Cette jolie scène de jeux d'enfants n'a pas été retenue, peut-être trop gaie par rapport à l'ambiance étouffante de l'album.
Cette acrylique inédite a été vendue aux enchères en novembre 2007, pour 4212 euros quand même...



Alinoë.

« Il y a parfois des choses bien étranges qui te passent par la tête, mon fils. »
Thorgal


L'avis des visiteurs

Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function mysql_connect() in /homepages/42/d203640608/htdocs/thorgal_cycles_votes.php:7 Stack trace: #0 /homepages/42/d203640608/htdocs/thorgal_cycles_08.php(74): include() #1 {main} thrown in /homepages/42/d203640608/htdocs/thorgal_cycles_votes.php on line 7