L'album
L'le des mers geles
L'le des mers geles
 
© Rosinski - Van Hamme / Le Lombard 1980
L'le des mers geles
L'le des mers geles

2ème album

Fvrier 1980

Alors que les Vikings semblent enfin l'accepter parmi eux, Thorgal assiste, impuissant, l'enlvement d'Aaricia par deux aigles gants. Il devra la suivre jusqu'aux confins des mers geles.

Aaricia contemple une dernire fois le village de son enfance.

A ses cts, Solveig a le coeur lourd. Elle devrait se rjouir, car son amie s'apprte pouser Thorgal, l'homme de sa vie. Mais elle sait aussi qu'Aaricia et Thorgal devront partir, que leur union ne sera jamais accepte par un grand nombre de membres du clan.

Allez, qu'importe ! Cela reste une belle journe ! Tandis qu'Aaricia voque ses souvenirs, son bonheur et ses espoirs, l'esprit de Solveig vagabonde au-dessus du village affair. Elle ne voit pas les ombres qui tournoient au-dessus de leurs ttes. Elle n'entend pas le lourd battement des ailes noires, le bruissement des plumes, le claquement des becs. Elle ne sent pas que des yeux avides sont tourns vers sa belle princesse.

Jusqu' l'attaque.

Suite et fin de l'histoire commence dans le premier album, "La Magicienne trahie".

L'album a paru en fvrier 1980, en mme temps que le tome 1, quelques milliers d'exemplaires. Les couvertures des albums 1 et 2 sont assez similaires : l'ennemi(e) du hros, en gros plan, surplombe le hros en plein combat. De prs, on aperoit les fibres de la toile sur laquelle Rosinski a travaill.

Prpubli dans l'hebdomadaire Tintin dit par Le Lombard (ci-contre, la version nerlandophone, le numro 16 de Kuifje, avril 1978), Thorgal a bnfici d'un bon accueil du public, qui lui a permis d'obtenir le graal de la parution en album.

Comme le premier tome, l'album est assez nettement dcoup en plusieurs parties correspondant aux tranches publies dans Tintin (d'avril octobre 78 en Belgique, d'octobre 78 avril 79 en France). En voici le dtail :
pages 3-10 (l'enlvement)
pages 11-18 (les mers geles)
pages 19-25 (perdus en mer)
pages 26-32 (les Slugs)
pages 33-39 (l'expdition)
pages 40-48 (le palais des Dominants)


Premires armes

Le duo Van Hamme-Rosinski en est encore ses dbuts, mais ce deuxime album est dj bien abouti. Le trait, l'encrage, la mise en couleurs et le niveau de dtails voluent tout au long de l'album. Les personnages des premires pages se retrouvent ainsi assez diffrents dans les dernires.

Certains arrire-plans, traits sommairement au moment du dessin et de l'encrage, sont ensuite dtaills en couleurs directes au moment de la mise en couleurs, notamment au dbut de l'album.
Sur ces exemples, la montagne et les Vikings du second plan sont nettement dtaills grce la couleur. Un travail soign de finalisation, lointain prcurseur du passage la couleur directe partir du tome 29, "Le sacrifice".

Trs tt dans la srie, "L'le des Mers geles" dvoile une grande partie du mystre des origines de Thorgal. On savait qu'il n'tait pas Viking et qu'il avait t recueilli par eux, mais de l se douter qu'il venait d'aussi loin ! Le suspense aurait pu durer, tre au coeur d'intrigues venir, mais Jean Van Hamme a choisi de btir son personnage et son univers sur des bases nettes et connues des lecteurs. Un choix peut-tre fait l'poque parce que les deux auteurs ne savaient pas si l'aventure se poursuivrait au-del de la prpublication.

Il est donc indispensable de lire les premiers albums de Thorgal si on veut matriser les codes complexes de la srie, ce mlange ahurissant de mdival-fantastique "raliste", de science-fiction post-apocalyptique, de mythologie personnalise, de western nordique, de romance assume. Il fallait l'oser. Mais voil, c'est dit, on sait que Thorgal n'est pas un humain comme les autres, que sa diffrence est telle qu'il ne pourra jamais vraiment vivre une existence "normale".

Ses origines seront nouveau dveloppes dans "L'Enfant des toiles" (album 7), la saga du Pays Q (albums 10 13) et "Le Royaume sous le Sable" (26).

L'avantage de dcouvrir si tt ces origines tonnantes, c'est que si on adhre cela, si on l'accepte d'emble, alors le scnariste pourra nous proposer tout ce qu'il veut par la suite. Dans Thorgal, rien n'est impossible !


Jeux vikings

Le jeu auquel participent Thorgal et Bjorn, au dbut de l'album, semble avoir attir une grande partie des membres du clan. Guerriers, femmes et certainement enfants sont l, jeunes et vieux, et mme le roi Gandalf, pourtant si fatigu. Un tournoi d'archers a t improvis aprs la capture d'un aigle majestueux, une belle occasion pour s'exercer et tenter d'impressionner l'assemble des Vikings.

Les Vikings aimaient la fte, ils aimaient les jeux. Des jeux de toutes sortes. Les jeux de socit taient dj populaires : des jeux de ds, et des jeux de tafl (table) jous avec des pions.
Mais la plupart des jeux taient beaucoup plus physiques, souvent publics, parfois violents.

Les jeux taient souvent lancs sous forme de dfis. Ils opposaient parfois simplement deux hommes, ou deux animaux, qui s'affrontaient en public. Une belle occasion de parier pour pimenter la partie et faire monter la pression. Mais le jeu pouvait aussi opposer de nombreux adversaires au sein de comptitions qui pouvaient attirer les membres de plusieurs clans voisins. On pouvait en profiter alors pour boire et manger plus qu' l'habitude, un vrai luxe dans une socit aux conditions de vie prcaires et au garde-manger pas toujours rempli.

Les deux premiers albums de Thorgal proposent chacun leur petite comptition publique. Dans le tome 2, un tournoi d'archerie, manifestement improvis, mais point d'attraction pour tout le village, petite distraction avant de reprendre les tches quotidiennes.
Dans "La magicienne trahie" (image ci-contre), Gandalf et son clan s'taient runis pour la fte du Joll, avec un concours de domptage de chevaux.

Des combats de chevaux taient aussi organiss par les Vikings. Mais la comptition, c'est aussi et surtout le sport, dj trs populaire. Le dpassement de soi et la vaillance taient des valeurs primordiales pour ce peuple la vie si rude. Alors on organisait des comptitions de course, de ski, de natation, de tir l'arc. On pratiquait aussi la lutte, notamment la glima, une lutte mains nues o les combattants utilisent la ceinture de l'adversaire pour xcuter les prises.

Tous ces jeux sportifs participaient la formation du guerrier, mais aussi tablir une hirarchie au sein des groupes d'hommes, base sur la force, l'adresse, le courage et l'endurance. Des qualits physiques que l'on retrouve chez Thorgal, et qui font de lui un vrai Viking, quoi qu'il en dise.


Toiles du matre

30 ans aprs avoir ralis ces premiers albums, Grzegorz Rosinski est encore imprgn de leur ambiance. Il a peint de superbes toiles de grand format, en choisissant deux scnes emblmatiques de "L'le des mers geles".

La premire, tout en reprsentant l'enlvement d'Aaricia, offre celle-ci l'une de ses plus belles scnes. Porte par de majestueux oiseaux, magnifie par le cadre de montagnes et de ciel qui se rejoignent et s'entremlent, la princesse captive devient simplement magnifique.


(Cliquez pour agrandir)

La seconde toile revisite un moment fort de l'album, avec un niveau de dtail et une construction qui permettent de l'extraire de l'histoire sans qu'elle ne perde de sa force motionnelle. Faisant le lien avec la toile prcdente, on passe de l'envol d'une princesse la chute d'une autre.

On y lit le dsarroi d'oiseaux abandonns par leur matresse. La souffrance d'une main crispe. La vacuit d'un casque trompeur, qui ne faisait que masquer la beaut et la fragilit de sa propritaire. Le contraste entre la chevelure flamboyante et la neige, qui semble boire la vie de la jeune femme. Et cette flche, drangeante, pointe par toutes les lignes de la toile, qui attire l'oeil immanquablement. Au coeur d'un empire de glace au calme anesthsiant, tout est douleur dans cette belle image.


Ensemble, sparment

Cet album marque l'apparition de deux thmes rcurrents dans les aventures de Thorgal, la trahison et la sparation.

Le huis-clos de l'hiver scandinave pousse les hommes se runir pour survivre ensemble. Et pourtant, c'est bien souvent au coeur mme de ces petits groupes humains que les plus grands drames vont se nouer, que les plus terribles trahisons vont s'panouir...

Dans cet album, les Vikings abandonnent Thorgal et Bjorn en pleine mer, sans un regard en arrire. Quand on voit Jorund-le-taureau devenir roi des siens quelques albums plus tard, on peut imaginer que c'est la succession de Gandalf-le-fou qui se joue ici, et qu'au-del du rflexe de survie qui les pousse rentrer, Jorund et les siens se dbarrassent des fils des deux prcdents chefs des Vikings du nord. Une bonne affaire, rondement mene, qui rappelle le traitement subi par Leif Haraldson dans l'album "L'enfant des toiles".

Plus tard, ce seront Shaniah, Ewing, Kriss de Valnor, Tjall, Ubac, Torric... qui trahiront, pour l'or, le pouvoir, ou par amour. Difficile de trouver quelqu'un en qui on peut faire confiance en toutes circonstances. Thorgal lui-mme ne sera pas toujours irrprochable.

L'autre thme rcurrent est celui de la sparation. C'est un thme "naturel" car Thorgal est accompagn par sa femme, puis par ses enfants, tout au long de ses aventures. Pour lui faire vivre des histoires palpitantes et dangereuses, Van Hamme doit donc rgulirement le sparer des siens. Ainsi, Aaricia, Jolan et Louve seront enlevs plusieurs fois, tour tour ("La Galre noire", "Le Pays Q", "Arachna"). Thorgal sera aussi spar de sa famille par les lments ("Les Archers", "Le Matre des Montagnes"), par la maladie ("Le Mal bleu") ou tout simplement en allant faire les courses ("Alino"). La sparation la plus longue et la plus douloureuse sera provoque par le hros lui-mme...

L'un des chapitres de l'album, le troisime, est ce titre particulirement surprenant. Les 4 premires planches (pages 19 22) explorent le rve qui agite Thorgal au coeur du dlire provoqu par le froid, la faim et l'abandon. Perdus dans ce vertige onirique aux cases non dtoures, Aaricia et Thorgal s'attirent et s'abandonnent tour tour, comme si les vnements, les lments, ou mme leurs motions et leurs dsirs intimes, les poussaient se rejoindre et se sparer sans fin.

Un rve trange qui semble tre autant celui de l'homme que celui de la femme. L'attrait et le danger du fruit dfendu. Un rve aux accents prmonitoires, tant il augure des difficults venir, des sparations, des dchirements qui rythmeront la vie du jeune couple tout au long de la srie.

Voici les cinq premires planches de l'album "L'le des mers geles". Aaricia et Solveig se rejoignent une dernire fois sur le promontoire rocheux qui surplombe leur village.
Plus bas, Thorgal et Bjorn s'opposent encore une fois lors d'un concours d'adresse organis pour les hommes du village. Le sujet du concours est un aigle sauvagement attach la vie. Un aigle semblable aux deux magnifiques oiseaux qui observent les deux jeunes filles, songeuses, esseules.

Voici une petite incursion dans l'atelier du dessinateur Grzegorz Rosinski. En 1978, anne de ralisation des planches de l'album, Rosinski vit en Pologne et envoie ou apporte ses travaux chez son diteur en Belgique. Pas toujours facile l'poque de franchir les frontires europennes !

Le dessinateur s'occupe alors de toutes les phases de cration de la planche. A partir des scripts de Jean Van Hamme, il dessine et encre les cases, avant de les mettre en couleurs. Il s'occupe galement du lettrage, alors qu'il ne matrise pas le franais il trace donc les lettres en suivant un modle.

L'tape de la mise en couleurs tait bien sr compltement manuelle l'poque. Il est intressant de comparer les cases du dbut et de la fin de cet album, car cette mise en couleurs semble avoir t ralise avec deux techniques diffrentes !

Dans cette premire case interactive, on peut apprcier l'ombrage de la voile et de la coque du navire, mlange savant de couleurs places et d'encrage soign. Dans l'eau, c'est diffrent, l'encrage simule le tumulte alors que les couleurs posent le reflet de la voile.
(dplacez la souris de gauche droite sur la case)

Contraintes techniques ou envie de tester diffrentes approches ? Au dbut de l'album, Grzegorz place ses couleurs sur une feuille, manifestement sans utiliser la technique du "bleu" (voir plus loin).

Dans cette deuxime case interactive, on peut apprcier notamment la texture des deux capes, celle de Bjorn en peau et celle en tissu de Jorund. Les couleurs sont tranches, clatantes, caractristiques des premiers albums de la srie (et du style des annes 70).

A la fin de l'album, les couleurs sont dposes sur une feuille pr-imprime, sur laquelle l'encrage est attnu, bleu ou gris, pour faciliter le travail du coloriste et de l'imprimeur.

Dans cette troisime case, Thorgal et le seigneur aux trois aigles s'affrontent, la diplomatie l'emporte temporairement sur la force. Le blanc est la couleur principale, l'image est plus teinte que colore.

L'encrage un peu pais des premiers albums va fortement s'affiner dans les tomes suivants.

Cette dernire case interactive joue la 3D grce un placement judicieux des couleurs. Les courbes et les cheveux d'Aaricia sont mis en valeur, la joie du hros vainqueur aussi. La lumire directionnelle attire dj Thorgal vers la suite de son aventure. Vous remarquerez aussi que, sorti du contexte, le dialogue entre Thorgal et Aaricia est particulirement cucu.

Premier drame, port par le mensonge, la mfiance et l'incomprhension.