L'album
Alliances
Alliances
 
© De Vita - Sente / Le Lombard 2013
Alliances
Alliances

Kriss de Valnor - 4ème album

Octobre 2013

Dsormais matresse d'un grand royaume du nord, Kriss de Valnor va devoir se battre pour rester sur son trne.

Assise sur le trne du Nord-Levant, Kriss s'interroge.

Ils sont l, presque tous venus, petits et grands seigneurs de ce royaume qu'elle entend diriger. Kriss sait qu'ils ne sont pas l pour elle. Ils sont l pour ce trne. Pour ce bton de commandement. Pour cette couronne.

Elle sait qu'elle n'a pas d'amis dans cette immense salle, qu'elle va devoir se servir de ses talents particuliers pour conserver ce pouvoir qui vient de tomber entre ses mains. Elle sait que la seule chose qui empche ces hommes de la jeter dehors, c'est leur incapacit s'entendre.

Alors elle a prpar toutes les armes dont elle dispose.
Son charme, ses mots qui ont toujours su affaiblir, diviser et conqurir les hommes.
Les sages du royaume, qui patientent dans l'ombre avec les livres de lois.
Et puis, sous sa cape, une dague acre. On ne sait jamais ?

Suite de l'album "Digne d'une reine".

Kriss doit dfendre le trne qu'elle a acquis suite la mort de tous les membres de la famille royale du Nord-Levant. Les ennemis sont nombreux, aussi bien l'intrieur qu' l'extrieur du royaume. Comment doit-elle agir ? Comme l'aventurire sans scrupules qu'on a connu, ou avec l'humanit que semblent lui avoir rendue les Walkyries et Hildebrn ?

Cet album a paru le 11 octobre 2013.

Le dessin ci-dessous est le projet de couverture propos par Giulio de Vita Grzegorz Rosinski (cliquez pour agrandir). On voit que la couverture dfinitive est trs proche de la proposition initiale. Deux dessinateurs en phase.


Kriss, sur tous les fronts

Aprs trois albums o elle s'est contente de suivre le cours d'vnements qui la dpassaient, Kriss est maintenant dsireuse de reprendre la main. On dirait qu'elle matrise toutes les cartes, comme si elle se prparait cela depuis toujours.

La maldiction des Walkyries a disparu aussi vite qu'elle avait t lance. Le meurtre et la tratrise sont de retour dans le quotidien de la belle aventurire, qui semble avoir oubli Hildebrn aussi vite qu'elle s'tait laisse emporter par le tourbillon de leur passion inattendue.

On retrouve donc la Kriss prte tout, encore plus sauvage et cruelle que par le pass. Elle mne le jeu avec intelligence, mais aussi avec des attitudes de psychopathe. Un petit assassinat public par ci, une petite scarification par l... Attention l'overdose de cruaut gratuite.

Malgr cela, Kriss laisse de la place aux autres personnages dans son histoire. Chacun des deux camps se voit dot de gnraux, de tratres, de complots internes, de doutes. Du ct de Magnus, la foi en un nouveau dieu est certainement fragile, chez les nouveaux convertis. Du ct de Taljar, c'est la personnalit mystrieuse et l'ge qui posent problme.
Chez Kriss c'est diffrent. Personne ne veut d'elle. Alors elle prpare le terrain sa manire, en affaiblissant, en promettant, en jouant sur l'attentisme ou les rivalits.

La couverture de l'album met en valeur l'ambition de Kriss. Ne cherchez pas la scne dans l'album, elle n'y est pas ! Mais cette femme fire, enjambant les cadavres la tte d'une troupe de guerriers, c'est Kriss. C'est ce qu'elle veut, c'est ce qu'elle souhaite, c'est sa place dans l'Histoire telle qu'elle la rve.


Une crise religieuse... ou politique ?

Deux factions armes s'opposent dans ces nouvelles aventures de Kriss de Valnor. Chacune des deux revendique sa lgitimit et affirme dfendre un mode de vie, des valeurs, et agir au nom d'un grand dessein attendu par les dieux.

Mais au fond, quand les prdicateurs quittent la pice, quand les dcideurs se runissent autour de la table des guerriers, on voit que ce sont l'ambition et l'estime de soi qui mnent les peuples une guerre fratricide.

Kriss semble l'aise dans ce jeu, tout autant que Magnus, son adversaire. Ils savent ce qu'il faut dire, ce qu'il faut promettre, ceux qui les suivent et qui mneront leurs hommes la bataille. L'enjeu religieux masque simplement un jeu de domination politique. Promesses de flicit divine pour les hommes qui vont se battre, promesses de richesse et de pouvoir pour leurs chefs. Pour ceux qui auront choisi le bon camp !

En lisant "Alliances", on pense forcment la christianisation des peuples scandinaves, assez tardive en Europe. La religion chrtienne tait connue par les Vikings, qui avaient de nombreux contacts avec les peuples christianiss. Des contacts commerciaux dans le meilleur des cas, mais aussi des contacts plus rudes au cours des expditions de pillage. Les Vikings s'en prenaient aux lieux de culte, souvent richement dots. Ils en ramenaient des objets et des ides.

Peu peu, notamment grce leurs contacts de plus en plus frquents avec les pays du sud, les monarques scandinaves se convertirent puis furent dsireux de rpandre la parole chrtienne. Certains souhaitaient ardemment convertir les peuples leur propre foi. Pour d'autres, le proslytisme avait surtout pour objectif de renforcer leur pouvoir sur leur peuple, notamment en se dbarrassant d'opposants attachs aux croyances traditionnelles.
Appuys par des missionnaires venus d'Angleterre ou du Saint-Empire romain germanique, on peut citer Harald la dent bleue, roi du Danemark peu avant l'an 1000, et les rois de Norvge Olaf et Olaf II, qui imposrent leur religion par la force.

La religion nordique perdura quand mme un certain temps. Il faut dire qu'elle tait apparemment peu contraignante il n'y avait pas vraiment de rgles, peu de lieux de cultes, pas vraiment de prtres. Chacun la pratiquait selon ses envies, choisissant localement les dieux qui lui convenaient. D'une rgion l'autre, les "familles" de dieux clbres n'taient pas les mmes. Il n'y avait pas de rgles absolues, part le respect pour certains dieux particulirement importants (comme Odin ou Thor) et la tenue de quelques ftes annuelles, souvent lies la nature, comme les changements de saison.

On pratiquait certains rites, comme le sacrifice d'animaux, en change de bienfaits. Les crmonies avaient gnralement lieu en plein air, prs d'un point d'eau. On a retrouv des pendentifs et bijoux en forme de marteau de Thor, et des moules qui permettaient de fabriquer la fois des marteaux de Thor et des croix chrtiennes !

Avec la disparition des anciens rites, la christianisation marqua la fin de l're viking, et d'un certain mode de vie. Qu'en sera-t-il dans le monde de Thorgal ? Dans l'album "Aaricia", le jeune dieu Vigrid voquait l'importance pour les siens d'tre connus, de figurer en bonne place dans la mmoire des hommes. En abordant ces thmes politiques et religieux majeurs, la srie Thorgal s'ancre davantage dans le rel mais prend aussi le risque de perdre une part de sa personnalit, de son ambiance. La partie qui se joue dans cette srie parallle aura certainement des consquences majeures dans la srie originelle. Affaire suivre !


Qui es-tu, Jolan ?

Dans "Alliances", les retrouvailles entre Jolan et Kriss de Valnor se rvlent finalement simples, presque naturelles. On s'installe autour de la table en bons amis, on se raconte les derniers pisodes, on batifole dans la chambre. Pourtant les contentieux ne manquent pas. Jolan connat Kriss depuis son enfance. Elle l'a enlev ("Le pays Q"), elle a rduit sa mre et sa soeur en esclavage ("La couronne d'Ogota") aprs avoir complot pour obtenir leur bannissement ("La marque des bannis"). Elle a oeuvr au cours des heures les plus noires qu'ont vcues Thorgal et sa famille.

Mais Jolan semble avoir tout oubli. Avoir dcid de tout oublier. Il semble anim par la volont de devenir fort et puissant. Il s'est persuad qu'il est le sauveur des peuples du nord, le messie attendu par ses dieux. Il s'estime au plus haut point et ne recule devant rien pour accomplir sa fameuse destine.

Qui es-tu, Jolan ? Il reste en toi quelques traces du fils de Thorgal et Aaricia, du courage et des valeurs qu'ils dfendent depuis toujours. Mais aujourd'hui, ce n'est plus Thorgal que l'on reconnat en toi. Ce n'est pas non plus Leif, le grand-pre adoptif, chef clair des hommes du nord.

Il y a srement un peu de Tanatloc dans ce Jolan, devenu demi-dieu au service du combat qu'il s'est choisi. Il y a du Gandalf, prt tout pour arriver ses fins. Il y a aussi, peut-tre, un peu de Varth, d'Ogota. L'autre grand-pre. Celui qui, demi-fou, se btit un empire dans le sang et les larmes d'un peuple ravag.

Oui, qui es-tu, Jolan ?

Voici les premires planches de l'album "Alliances".

Kriss s'est empar du trne grce une antique tradition. Mais son pouvoir reste fragile face l'ambition et aux craintes des hommes du nord.


Dans l'atelier

Voici un petit dtour par l'atelier du dessinateur Giulio de Vita.

Rsum en 10 tapes, le travail de l'artiste et de ses collgues (scnariste, coloriste, lettreur, maquettiste...) y est prsent, en partie dcrypt, des premires esquisses la planche imprime.

1
le script
2
le story-board
3
le dcoupage
4
l'esquisse
5
le crayonn
6
l'encrage
7
la mise en page
8
les couleurs
9
les bulles
10
la planche

Le dessinateur Giulio de Vita reoit un scnario dtaill, crit par le scnariste Yves Sente. Le dcoupage par case et par planche y est propos. Giulio esquisse quelques ides dans la marge.
Un hommage aux plus belles heures de la srie.